Don't Eat Too Much !

Articles tagués “Lou Reed

Metric choisit le synthétique à la fantaisie !

Il est loin le temps des Fantasies, où Metric cantonnait des pop songs hypes et modernes ! Après le succès de Gold Guns Girls, Help I’m Alive, et j’en passe…Le groupe canadien revient sur le devant de la scène avec une corde supplémentaire à son arc – Synthetica.

Non Synthetica ne fait pas référence au synthétique ! Non cet album n’est pas surfait ! Oui Synthética est plus électronique 🙂 Les guitares se font plus ardentes, et les synthétiseurs imposent leur style dans des titres tels que Speed The Collapse ou encore Breathing Underwater.

C’est donc plus mature que la formation canadienne revient sur le devant de la scène. Il aura fallu plus de 3 ans pour trouver un digne successeur à l’inoubliable Fantasies. Est-ce que c’est chose faite ? En partie…

La voix d’Emily Haines demeure toujours aussi envoûtante. J’avoue n’avoir aucune objectivité tant son timbre de voix me plait. Maintenant, il faut bien l’avouer Synthetica n’est pas meilleur que Fantasies, pas même aussi bien. Je dirais plutôt que cette nouvelle production alterne le bon, comme les mauvais (titres) – ce qui est dommage !

Je pense que si vous voulez vous faire une idée de l’expérience musicale de l’album alors Artificial Nocturne résume assez bien l’album : « I’m just as fucked up as they say« . Placé en tête d’album, on est automatiquement propulsé et intégré dans l’univers indie électronique de Synthetica. Aussi, si vous êtes un peu fainéants et que vous n’avez pas envie d’écouter la lourdeur de morceaux comme Youth Without Youth – je vous dirais de vous concentrer sur Speed The Collapse, Breathing Underwater, Dreams So Real et Lost Kitten – titres dont la transition plus électronique est réussie et titres qui nous rappelle également l’univers de Fantasies.

A cela, on pourra également ajouter The Wanderlust, en duo avec Lou Reed qui se distingue plutôt bien. The Void, quant à lui reste écoutable sans forcément trop en faire ; un titre facile, un titre estival. J’ajouterai également le titre Clone, qui me rappelle certaines mesures de Blindness

Maintenant, pour le reste, on oubliera simplement l’existence de ces titres, pour la plupart un peu vide, un peu trop Muse, un peu Garbage..mais pas Metric pour un sou.

Si Synthetica n’est pas à la hauteur de Fantasies, ce n’est pas pour autant qu’il mérite d’être jeté aux oubliettes. Si tout n’est pas parfait, les bons titres quant à eux, restent à la hauteur de nos espérances. Un album en dents de scie, sauvé ou sublimé par Emily Haines. J’attends la suite…