Don't Eat Too Much !

T-Art part en live !

Foster The People @ Bataclan le 03/04

Pendant deux jours la tornade éléctro-pop a enflammé la salle parisienne du Bataclan – des lumières, du gros son ; bref un concert que je ne suis pas prête d’oublier ! Le concert débute à 20h avec l’entrée sur scène des Mini Mansions, une formation pop/rock californienne. La formation se défend plutôt bien. Si certains morceaux restent agréable à écouter, d’autres souffrent de trop de longueur et de trop de saturation au niveau des arrangements. La voix du chanteur est quelquefois à la limite de l’inaudible et autant dire que je n’ai pas compris un seul mot de ce qu’ils disaient lorsqu’ils se sont adressés au public. La véritable surprise de cette première partie réside dans leur cover de Blondie – Heart Of Glass. Une reprise audacieuse pour une version des plus intrigantes dont voici la version studio ci-dessous.

Place désormais aux stars de la soirée, j’ai nommé Foster The People. Dés le premier titre, le ton du concert est donné. Le groupe nous promet du show et du show ils nous donneront pendant cette heure de concert qui est passée à vitesse grande V. Les américains ouvrent le bal avec Houdini – leur dernier single en date. Ils continuent avec de l’inédit avant de nous offrir Broken Jaw et autres titres phares : Life On The Nickel, Waste, Call It What You Want, Don’t Stop Colors on The Wall, etc…Tous les titres y passent (sauf bien sûr les singles Helena Beat et Pumped Up Kicks) et autant dire que les éclairages sont au top – tant que mes photos sont toutes ratées !

Mais outre le show visuel, le groupe nous fournit des prestations au top. Mark Foster est juste fou à lier – tantôt au chant, au synthé, à la guitare et aux percu, le chanteur est partout à la fois ! Mais il semble prendre son pied durant tout le concert et ça se ressent ! Vraiment, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de concert d’une telle qualité !

Toutefois, après 45 minutes de folie, le groupe quitte la scène, boit une bière et revient honorer son rappel. C’est ainsi que Mark reprend sa place au synthé et nous livre un titre totalement inédit – Ruby (que j’ai tenté de filmer). Autant dire, que ce sera ma seule vidéo potable du concert – les autres étant piochées sur Youtube.

Bon pour ma part j’ai trouvé le morceau plutôt attachant…même dans une ballade, le groupe réussit à tirer son épingle du jeu ! Mais après ce rapide moment d’émotion, retour à la pop joviale du groupe avec le très attendu Helena Beat.

Mais le concert n’aurait pas été ce qu’il est, sans l’indéniable succès du groupe Pumped Up Kicks – un succès revisité, un succès rallongé. 8 minutes de Pumped Up Kicks, avec un public aux anges, un public qui chante, un public qui saute partout, avant la triste fin du concert…

1 heure, c’est vraiment trop court ! Mais Foster The People est vraiment un groupe au top – aussi bien sur album que sur scène. Je n’avais pas autant dansé depuis le concert de The Shoes à la Cigale. Bon alors à vos agendas, et réservez vos places pour Foster The People à Rock en Seine en août prochain.

Publicités