Don't Eat Too Much !

On n’abandonne pas les fantômes avec Blue Box !

Après des mois et des mois d’attente, le nouvel EP de Blue Box est désormais disponible ! Et c’est du côté des fantômes que nos quatre frenchies nous embarquent à travers leurs cinq compositions aux sonorités toujours aussi indie ! Comme le précédent EP, Don’t Give Up The Ghost est trop court mais toujours aussi sympathique à écouter.

On débute avec un Earlier aux sonorités très Two Door Cinema Club. Un titre qui sonne très estival – en total paradoxe avec la grisaille actuelle. J’aime beaucoup les instrus du morceau – très légères au début, un peu rock’n roll sur la fin. Autant dire que cet EP débute plutôt bien. On continue avec Ghost, le single de l’EP, déjà dévoilé depuis quelques mois : un morceau dynamique et frais mais qui sonne un peu trop Bloc Party pour moi – donc un peu trop déjà-vu pour moi !

Je ne m’attarde pas et on passe à It’s Too Late – une pop song comme je les aime. Alors autant dire que je suis totalement partagée par le morceau. Il y a une partie de moi qui adore – mais vraiment – et l’autre qui me dit que je suis en train de réécouter Banquet de Bloc Party – et ça me dérange…Toutefois, la partie qui aime le morceau prendra l’avantage !

Après le retard, place à la nonchalance avec No One Cares – une indie song bien sympa, moderne et plus rock’n roll que les précédentes.  Les guitares suintent et l’énergie du groupe se montre vraiment communicative. Enfin, c’est déjà la fin et on termine cet EP au fin fond de l’Ocean. Avec ce dernier titre, la boucle est bouclée. Un gros coup de coeur pour cette pop-song dramatique aux arrangements bien ficelés.  Et mince, c’est déjà la fin…18 minutes c’est juste trop court !

En tout cas, et pour ceux qui auraient la flemme de lire ce pavé – autant dire que Don’t Give Up The Ghost est un EP à écouter sans se lasser. Le temps d »un instant, il parviendra à vous faire oublier la grisaille parisienne et même si vous ne comprenez pas un mot d’anglais, l’énergie du groupe est suffisamment communicative pour palier la barrière linguistique. Même si les Blue Box ne révolutionnent pas la sphère musicale, ils imposent leur style avec un talent non dissimulé. J’attends la suite 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s